Casserole spéciale, résultat

La casserole spéciale

Spread the love

Quelle drôle de casserole…

Depuis que j’ai lu ce grand livre de Dominique Cardon, il y a quelques années, une photo a retenu toute mon attention, une casserole en tôle ondulée utilisée dans une île de Micronésie pour remplacer un tronc d’arbre évidé. Vous pourrez trouver la photo de ce livre sur ce site.

Elle était utilisée pour des teintures à l’eau de mer, j’espère qu’elle supportera bien les bains plutôt acides que nous utilisons plus souvent.

Photo de l'illustration du livre de Dominique Cardon qui a servi de modèle
Photo de l’illustration du livre de Dominique Cardon qui a servi de modèle

J’étais encore à Longotoma, près de La Ligua, lors de me premières expérimentations, j’avais déjà acheté une tôle, pour faire des essais.

Malheureusement, je n’avais pas d’expérience en travail de la tôle, j’aurais certainement dû la chauffer et je ne l’ai pas fait, elle s’est percée et a fini comme cuisinière solaire.

Tests de teinture solaire à Longotoma (La Ligua)
Tests de teinture solaire à Longotoma (La Ligua)

Mon ami Uldis connaît un spécialiste à Concón, un certain Mac Giver, qui a su transformer une veille tôle ondulée en super casserole.

Arrivée de la super-casserole à l'atelier de teinture
Arrivée de la super-casserole à l’atelier de teinture
Arrivée de la super-casserole à l'atelier de teinture
Arrivée de la super-casserole à l’atelier de teinture
Arrivée de la super-casserole à l'atelier de teinture
Arrivée de la super-casserole à l’atelier de teinture

Nous l’avons donc essayée juste avant que je parte pour Concón.

casserole spéciale
casserole spéciale

La tôle avait quelques trous que Mac Giver n’avait pas bouchés, j’ai utilisé une veille et surprenante technique chilienne pour boucher les trous, cela a parfaitement fonctionné. Il s’agit d’introduire un petit bout de chiffon dans le trou.

Bouchon en chiffon
Bouchon en chiffon

Elle avait un encore un petit trou dans un coin, Uldis l’a colmaté avec quelques pelletées de sable du ruisseau. Nous l’avons donc testé avec quelques écheveaux de laine blanche et un vieux poncho que je pense transformer en tableau abstrait.

casserole spéciale
casserole spéciale, le bain de teinture

Nous avons teint avec des feuilles et de jeunes branches d’eucaliptus et des jeunes ronces.

casserole spéciale
casserole spéciale, le résultat

Cette super casserole permet de teindre d’assez grandes quantités de laine facilement en un seul  bain.

Nous pensons demander à Mac Giver qu’il nous en fasse quelques autres pour les cours. J’espère qu’il saura aussi me réparer toutes mes casseroles percées.

Les casseroles sont en effet un problème en teinture… Celle en aluminium qui sont les moins chères et les plus légères à manier ne durent pas. Les acides des teintures attaquent l’aluminium et les percent rapidement.

Les casseroles émaillées sont l’idéal, mais elles sont très lourdes et il ne faut pas qu’elles soient ébréchées, parce que le fer sous l’émail est aussi attaqué par les bains de teinture et modifie aussi les résultats.

Les casseroles en fonte et les bidons de pétrole coupés en deux s’oxident et libèrent du fer qui modifie beaucoup le résultat et abîment la laine.

Le meilleur serait l’acier inoxidable.

Je n’ai pas encore essayé la terre cuite, il faudrait que j’essaie de m’en fabriquer une, si possible avec de l’argile blanche (à cause du fer). Je n’ai pas encore d’expérience en céramique, j’espère que mes amis céramistes de Santa Fe en Argentine pourront m’aider pour cette expérience. Le résultat risque d’être très lourd… Un peu lent pour monter en température, mais devrait garder plus longtemps la chaleur.

casserole spéciale
casserole spéciale

Plus la casserole est grande, mieux c’est, car il ne faut pas oublier qu’en général, il faut 3 kilos de plantes pour un kilo de laine, et tout cela prend de la place… D’autant plus que plus lentement chauffe le bain de teinture avec la laine, moins celle-ci souffre, une petite casserole chauffe beaucoup plus vite, a toujours tendance à déborder. Il est aussi très difficile d’obtenir deux bains exactement semblables…

Quand je suis revenue à Concón après un court séjour à Puerto Montt, nous avons voulu retester cette casserole spéciale, avec des chardons cette fois-ci. Je n’avais pas de pierre d’alun (introuvable à Viña del Mar). J’ai donc mis un peu de sulfate de cuivre.

Bain de teinture prêt
Bain de teinture prêt
Mise à feu de la super casserole
Mise à feu de la super casserole

 

 

 

 

 

Uldis a voulu réaccomoder la casserole qui avait tendance à se déformer avec la chaleur du feu. Elle s’est renversée.

Casserole renversée
Casserole renversée

Les chardons avaient tout de même donné un peu de teinture, le lendemain j’ai récupéré les laines et les ai fait sécher. Les chardons étaient aussi piquants que s’il étaient frais, on observe le même phénomène avec les ronces, la chaleur ne les ramollit pas.

La super casserole renversée, le lendemain
La super casserole renversée, le lendemain
Laines qui sèchent
Laines qui sèchent

De retour à Puerto Montt, je les ai postmordancées au sulfate d’aluminium, avec d’autres essais faits à Concón, ils ont pris plus de couleur.

Laines après postmordançage au sulfate d'aluminium de retout à Puerto Montt
Laines après postmordançage au sulfate d’aluminium de retout à Puerto Montt

Si vous avez des questions, je vous prie de bien vouloir remplir ce formulaire.

J’attends avec impatience vos remarques

Je tiens à vous préciser que je n’ai pas de formation en marketing et que bien sûr, je ne pense pas revendre les données ainsi collectées!

[contact-form][contact-field label= »Nom » type= »name » required= »true » /][contact-field label= »E-mail » type= »email » required= »true » /][contact-field label= »Site web » type= »url » /][contact-field label= »Message » type= »textarea » /][/contact-form]

Save

Save

Publié par

Francoise Raffi - La Francesa Bigotuda

Artisane textile, tisserande, teinturière, vivant depuis plus de 20 ans au Chili, je travaille avec des teintures naturelles depuis plus de dix ans. J'ai participé à plusieurs séminaires internationaux (ISEND Kuching, IFND Taiwan et dernièrement IFPECO à Madagascar) Je tisse, tricote ou feutre les fibres teintes. Je propose des formations aux teintures naturelles adaptées au lieu. Artesana textil, tejedora, tintorera, viviendo desde más de 20 años en Chile, trabajo con teñidos naturales desde más de diez años. He participado a varios seminarios internacionales (ISEND Kuching, IFND Taiwan y ultimamente IFPECO en Madagascar). Tejo o afieltro las fibras teñidas. Propongo formaciones, capacitaciones, talleres de teñido natural adaptadas al lugar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *