tricots, teinture naturelle, Rincón de Angel, Puerto Mont, Chili

Vive les tanins

Spread the love
Tanins du désert de Pica, nord du Chili
Tanins du désert de Pica, nord du Chili

Vive les tanins

Des tanins, en veux-tu, en voilà

Les tanins, il y en a différentes sorte, des très clairs, des jaunâtres, des rosâtres, des beiges, des marrons…

Les plus clairs son les plus recherchés, ils peuvent remplacer les mordants chimiques (alun, sulfate d’aluminium, acétate d’aluminium). Par exemple celui des noix de galles (quercus infectoria), qui proviennent de la réaction d’une sorte de chêne à la piqure d’une guêpe. Il y a des galles sur différentes espèces d’arbre (par exemple sur le faux pistachier), soit sur les feuilles, soit sur les brindilles. L’arbre réagit à la piqure en produisant des tanins pour lutter contre la larve de l’insecte. L’idéal est de récolter les galles avant que l’insecte adulte en sorte, elles sont ainsi encore plus chargées en tanins. Ces galles sont très légères, moulues, elles libèrent leurs tanins dans les bains de teinture ou de mordançage.

On trouve aussi des tanins clairs dans les racines et les feuilles des rumex, dans beaucoup de fruits non mûrs (spécialement le kaki).

On en trouve aussi :

  • dans les écorces de la plupart des arbres, plus que dans le bois (en pas oublier qu’un arbre sans écorce, souffre et peux mourir), il faut donc profiter des écorces qui tombent toutes seules des eucalyptus qui donnent de très jolies couleurs, ou de celles d’arbres déjà abattus
  • les sciures, j’ainsi teint avec de la sciure de mélèze à Puerto Montt
  • les noyaux des fruits (j’ai par, exemple, essayé les noyaux de mangue, quand j’étais à Pica), les noyaux d’avocats sont aussi réputés pour être indélibiles (ils servaient à marquer les chemises des enfants, avec une simple épingle),
  • l’écorce verte autour des coquilles de noix donne le fameux brou de noix, plus elle fermente, mieux c’est,
  • l’écorce de grenade dont on tirait les encres pour écrire,
  • les enveloppes des graines de tara, qui teint aussi en violet, dans le nord du Chili et au Pérou, nous les avons testées, une femme du groupe en a profité pour les resemer et ainsi les multiplier,
  • le thé, le café (pensez à garder les déchets de ce que vous consommez, il reste toujours de quoi teindre), dans beaucoup de feuilles mortes (chêne, chataignier, noyer, marronier, platane…), dans les fougères..
pure laine de mouton chez Rincón de Angel, à Puerto Montt, sud du Chili, teinture naturelle, beaucoup de tanins
pure laine de mouton chez Rincón de Angel, à Puerto Montt, sud du Chili, teinture naturelle, beaucoup de tanins

Ce qui est intéressant avec les tanins :

  • c’est qu’ils évitent d’utiliser les mordants chimiques,
  • ils permettent obtenir leurs couleurs propres qui sont intéressantes, même et surtout si elles peuvent paraître pâles,
  • ils servent de filtre anti UV, ce qui rend plus solide la couleur au soleil,
  • ils se combinent et permettent de fixer d’autres colorants naturels, sans les éclaircir comme le fait souvent l’alun,
  • ils réagissent avec les sels de fer en donnant des gris, voir presque noir, c’est ce qui les met en évidence,
  • leur effet peut être concentré par l’ajout de jus de citron jusqu’à obtenir un pH 4, cela peut éventuellement modifier un peu la couleur, comme avec la cochenille qui peut devenir un peu plus orangée.

Cette réaction avec le fer est immédiate, elle peut être exploitée de manière très variée au niveau graphique. Plus la concentration en fer est importante, plus le résultat est sombre. Tous les peuples ont développé des trésors d’imagination pour l’utilisation des tanins.

Ceci était très utilisé dans les systèmes d’impression au XIXème siècle et l’est encore actuellement en Inde avec la technique de l’impression au tampon qui est très impressionante.

A Puerto Montt et dans le sud du Chili, les femmes utilisent encore des sources où il y a des boues ferrigineuses pour obscurcir leurs laines.

En Afrique, la technique du bogolan utilise aussi ces boues pour dessiner sur des toiles préalablement teintes avec des tanins.

Les tanins interviennent aussi dans les ecoprint qui mettent en évidence le déplacement des tanins à travers les nervures des feuilles, ce qui donne des dessins si délicats.

Il est donc important, si l’on en veut pas que le fer interfère sur la couleur finale, d’utiliser des casseroles soit en acier inoxidable, aluminium ou émaillées (vérifier que l’émail n’est pas usé et ne laisse pas passer de fer qui modifierait le résultat). Une fois la réaction faite, il en me semble pas qu’elle puisse être réversible.

Il faut essayer d’éviter d’abuser du fer qui abîme toutes les fibres (cela pose de véritables casse-têtes aux archéologues, même sur des textiles qui n’ont que deux siècles).

Il est à noter que les tanins, comme leur nom l’indique, servent aussi à tanner les peaux, là aussi les tanins les plus clairs sont les préférés, car ils altèrent moins la couleur du cuir.

Je tiens à vous préciser que je n’ai pas de formation en marketing et que bien sûr, je ne pense pas revendre les données ainsi collectées!

Je vous invite à laisser vos commentaires.

[contact-form][contact-field label= »Nom » type= »name » required= »true » /][contact-field label= »E-mail » type= »email » required= »true » /][contact-field label= »Site web » type= »url » /][contact-field label= »Message » type= »textarea » /][/contact-form]

Save

Save

Save

Publié par

Francoise Raffi - La Francesa Bigotuda

Artisane textile, tisserande, teinturière, vivant depuis plus de 20 ans au Chili, je travaille avec des teintures naturelles depuis plus de dix ans. J'ai participé à plusieurs séminaires internationaux (ISEND Kuching, IFND Taiwan et dernièrement IFPECO à Madagascar) Je tisse, tricote ou feutre les fibres teintes. Je propose des formations aux teintures naturelles adaptées au lieu. Artesana textil, tejedora, tintorera, viviendo desde más de 20 años en Chile, trabajo con teñidos naturales desde más de diez años. He participado a varios seminarios internacionales (ISEND Kuching, IFND Taiwan y ultimamente IFPECO en Madagascar). Tejo o afieltro las fibras teñidas. Propongo formaciones, capacitaciones, talleres de teñido natural adaptadas al lugar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *