Lierre pour la lessive

/// Lierre pour la lessive /// —- En cours de rédaction permanente —
Nouvel article du 18 Juillet 2020
Prochain article sur les AMAP ou peut-être sur les Ronces, la Filature ou bien encore les Purins, j’attends vos réactions, pour le moment j’accumule les informations…
Je suis bien revenue en France et j’y serai jusqu’au 12 novembre et peut-être même plus.
Organisons donc des ateliers! C’est facile

Comme le savon, la lessive est un produit d’usage quotidien où l’on peut essayer d’être un peu plus propre… mais je n’aime pas les additifs, surfactants, arômes artificiels… et autres suppléments douteux qui abondent dans ce produit… Leur apport n’est certainement pas indispensable… Cet article est donc le second de ma série “Trucs et astuces“.

Comme je travaille avec la laine, outre la nécessité de laver mon linge, je dois laver mes fibres avant la teinture et le tissage. Les détergents sont donc pour moi un problème. Il doivent laver tout en respectant mes fibres. D’autre part, je souhaite que mon linge et mes fibres soit libres d’additifs.

Chez Biolab Maraîchage, nous continuons avec nos essais, cela fait partie des raisons d’être.

Une expérience comprend plusieurs étapes

  • D’abord, il faut la penser,
  • des recherches sont souvent nécessaires, par internet, mais aussi souvent avec des professionnels (artisans, chimistes, agriculteurs…),
  • il faut réunir les matériels nécessaires,
  • bien sûr, il faut la faire, parfois la rater et souvent la répéter, pour améliorer le résultat, les échecs sont toujours utiles,
  • Puis, il faut la partager…

Et, tout cela demande de lui consacrer du temps, une ressource précieuse.

Nous avons du lierre sous la main, nous allons donc en profiter.

Premier essai de lessive de lierre

Chez Biolab Maraîchage, les wwoofers passent rapidement à l’action. Je leur commente que j’ai lu un article sur la lessive de lierre. Vu que c’est très simple à faire, ils n’attendent pas que je soit là. La motivation est un moteur puissant. La surprise a été bonne.

D’abord, ils vérifient sur internet et ils agissent, en s’interrogeant. Car, souvent, les informations ne sont pas complètes et peuvent même, parfois être erronées.

Ils vont chercher une cinquantaine de feuilles de lierre, les font bouillir dans une casserole… Quand je rentre des courses, la lessive de lierre est prête!

Quelle efficacité!

Enfin, je suis arrivée pour le test de qualité sur mes laines filées au fuseau. Ma laine est brute de tonte, avec toute sa graisse, cela facilite la filature, mais exige un meilleur lavage avant teinture.

Je lave tout à la main, ici la machine à laver n’est pas encore installée et nous devons trouver un détergent qui nous permette de rejeter les eaux de lavage directement à la mare sans empoisonner les poissons rouges et les grenouilles qui y vivent.

Deuxième essai

Comme le résultat m’a plu et que nous avons une nouvelle équipe de wwoofeurs, nous recommençons l’expérience. Cela a été pour eux l’occasion de faire connaissance avec une plante dont ils ne soupçonnaient pas les qualités.

Cette fois-ci, j’ai pu la documenter.

Où trouver le lierre?

Nous avons quelques murs avec du lierre, tout près de la maison. On dirait qu’il nous attendent. Au passage, nous constatons que nous pourrons bientôt récolter des mûres.

Saviez-vous, que le lierre a deux types de feuilles selon leur position dans la plante, curieux, non?

Comment la fabriquer

C’est vraiment trop simple. En effet, il suffit de ramasser 50 à 60 belles feuilles pour 1 litre d’eau. Ne pas prendre les fleurs qu’apprécient beaucoup les abeilles, ni les graines que l’on laisse aux oiseaux.

Puis, on les fait bouillir.

Ensuite, on laisse reposer jusqu’au lendemain. Enfin, on filtre.

Je vous conseille de réserver une casserole pour ce genre d’exercice. Le lierre est bourré de tanins et de saponines au point de devenir toxique. En outre, les tanins aiment s’allier aux métaux.

Comparaison

En comparaison avec d’autres tests de lavage de la même laine, le résultat est très convenable.

La lessive de lierre me semble un peu moins corrosive pour la laine que la lessive de cendres. Peut-être que quelques tanins se fixent au passage sur la laine aidant au mordançage en vue de la teinture.

Défauts

En fait, le principal défaut est la courte durée de conservation de cette lessive naturelle, environ 3 jours selon mes sources. Peut-être, peut-on la faire durer un peu plus en lui ajoutant des huiles essentielles ou de l’acide citrique.

Je n’ai pas encore essayé. Mais, vu la facilité de production, est-ce bien nécessaire? Je ne l’ai pas gardé au réfrigérateur et il faisait très chaud. Cependant, elle a bien lavé.

Enfin, la toxicité du lierre m’interdit de l’utiliser pour la vaisselle.

La lessive de lierre ne fait que peu de mousse. Mais, la mousse est-elle nécessaire, elle n’est pas le principe actif. Ce n’est que du décor, qui souvent pollue. Il me semble que le goût pour la mousse soit un fait de civilisation.

Qualités de la lessive de lierre

Quand j’ai trouvé la lessive de lierre toute faite, je l’ai testée tout de suite avec mes laines.

J’en suis très satisfaite.

Enfin, les feuilles de lierre peuvent facilement être compostées. Ici, je les ai jetées sur une butte de permaculture en cours de construction. J’y ai jeté aussi les eaux de lavage et de rinçage.

Conclusion

Voici une bien heureuse expérience que je suis contente de partager. Une solution appréciable pour mes problèmes de lavage de laines.

C’est très économique, les seules dépenses sont le gaz et l’eau, pas besoin de passer au supermarché.

Encore une fois, une “mauvaise herbe” me rend un fier service.