Ronces

Ronces utiles

/// Ronces utiles /// —- Encore en cours de rédaction —
Début de rédaction le 03 Mai 2020 — ce projet ne fait que commencer…
Dernier article sur les AMAP avec l’aide des Amapiens
Prochain article… Purins ou Filature, lequel préférez-vous?
Je suis bien revenue en France et j’y serai jusqu’au 12 novembre
Organisons donc des ateliers! C’est facile


Comme les ronces abondent ici, j’en ai déjà parlé dans plusieurs articles, le moment est venu de leur consacrer quelques pages dédiées. Car, cette plante précurseur de la forêt mérite tout notre intérêt et peut s’avérer très utile à plus d’un titre.

Après 3 mois de Wwoofing chez Biolab Maraîchage, et 2 mois de confinement, l’équipe de wwoofeurs s’étoffe. Il y a maintenant beaucoup d’énergie concentrée. Un proverbe dit: “Seul, on avance plus vite. À plusieurs, on va plus loin…” Chacun a ses compétences propres, ses intérêts et participe à sa façon.

Suite à la visite de Coralie, une amie de Paul Thierry, des sessions de teintures, filatures et tissage vont s’organiser.

Coralie aimera les ronces

Coralie est venue, dans un drôle de fourgon jaune, nous proposer de participer à un projet d’écovillage, près de Limoges, à Monts Blonds…

Alors, je lui ai demandé si elle avait déjà quelqu’un pour les teintures naturelles… et nous avons vite convenu d’organiser ensemble un petit atelier expérimental. Coralie aime le jaune. Et, les ronces qui nous envahissent peuvent donner du jaune. Elle fait partie des anciens collaborateurs de Biolab Maraîchage et des initiateurs du mandala aromatique.

Les ronces ont donc naturellement été choisies pour le premier essai, selon les volontés de l’intéressée, comme toujours. En effet, les quantités à teindre sont assez importantes, car elle veut se faire un tapis de yoga jaune. Pour teindre beaucoup de fibres, il ne faut pas choisir une matière première rare. Par chance, les ronces produisent beaucoup de biomasse.

Autant en profiter…

Les ronces : la matière tinctoriale choisie

Une fois la matière tinctoriale choisie, nous nous devons de mieux la connaître.

Un peu de botanique sur les ronces

Il en existe une très grande variété, ici, à Chevrainvilliers, elles ont de grosses épines qui transpercent les chaussures. À Gletterens, en Suisse, elles étaient très graciles et ne faisaient que s’accrocher un peu.

Ronces graciles de Gletterens
Ronces graciles de Gletterens

Pour la teinture c’est aussi plus agréable, car les épines ne s’amollissent pas en cuisant. Il est vrai qu’il en est de même pour les chardons.

Où trouver des ronces ?

En effet, les ronces se développent un peu partout, avec d’autres épineux, elles préparent le terrain pour les espèces arbustives et les arbres. On les trouve donc souvent en bordure de forêts et de haies.

Elles ont la réputation de faire avancer la forêt et de disparaître au fur et à mesure qu’elles avancent… en cédant la place aux arbres.

Le numéro 64 de “La Hulotte” nous explique comment les ronces se multiplient en partenariat notamment avec le renard.

Quelle partie des ronces choisir ?

Normalement, ce sont les jeunes pousses qui sont choisies, car elles concentrent les tanins dans un minimum de volume. Mais, les tanins ne disparaissent pas avec le développement de la plante, car celle-ci est incapable de les éliminer de leurs tissus. Donc, elles les stockent dans leurs tissus.

Par conséquent, cette fois-ci, je ne ferai pas le tri.

La récolte des ronces

Simultanément au projet de teinture à la ronce, il a été décidé de nettoyer une des façades de la serre en verre envahie par les ronces.

Gérard, l’oncle de Paul, s’y était déjà attaqué, il y a quelques mois à l’aide d’un sécateur géant. Mais, nos amies les ronces avait repris de plus belle.

David, un wwoofer, attaque les ronces à la débroussailleuse
David, un wwoofeur, attaque les ronces à la débroussailleuse

Cette fois-ci, David, un des wwoofeurs, les ont attaquées à la débroussailleuse. Il fallait passer derrière et récupérer cette précieuse matière tinctoriale. Avec Gwendoline, nous avons continué au sécateur. Il fallait nettoyer les tuyaux de récupération d’eau de pluie qui alimentent la mare.

Ainsi, nous avons récupéré une caisse de près de 10 kg de pousses et de branches de ronces, coupées en petit morceaux. La récolte était déjà accompagnée d’une douce odeur de confiture de mûres. Malheureusement, les odeurs ne passent pas par internet. Il faudra organiser un cours pour en bénéficier.

Gros plan sur les ronces qui teindront la laine de Coralie
Gros plan sur les ronces qui teindront la laine de Coralie

Le matériel

Les récipients pour les ronces

Ce n’est pas la première fois que je teins avec des ronces, je l’ai fait plusieurs fois au Chili. J’utilisais de très grandes casseroles. J’ai donc assez souvent parfumé la boutique de mon ami Angel, laissant croire que je cuisais de la confiture de mûres.

D’habitude, j’obtiens un beau jaune vif. Avec mordançage au fer, on obtient un très beau gris.

Lessiveuse

Vue que les ronces sont dures, elles occupent plus de place dans la casserole. Coralie a bien fait les choses, elle a acheté une vieille lessiveuse.

J’ai donc mis les ronces à tremper dans cette lessiveuse en attendant que la laine soit lavée. Je suis déjà habituée à faire tremper les plantes à l’avance.

Cette fois-ci, cela a été un peu long, environ 3 semaines.

Je pensais qu’elles avaient pourri. Mais, une fois la laine lavée et le trou pour le feu creusé, quand nous avons mis la laine à teindre, les tiges de ronces en profondeur, étaient encore vertes.

Le métal de cette lessiveuse a sans doute modifié la couleur. C’est souvent le cas.

La laine

La laine en toison, lavée

Coralie a lavé sa laine selon deux méthodes. La plus classique était à base de lessive de cendres, bien rincée.

Lavage de la laine á la lessive de cendre
Lavage de la laine á la lessive de cendre

La seconde méthode fait intervenir les enzymes présentes dans la saleté du mouton. C’est plus lent, il faut avoir de l’espace à l’extérieur et accès de l’eau de rivière ou de pluie.

Laine aprés trempage pendant au moins 3 semaines
Laine aprés trempage pendant au moins 3 semaines

Là, le principal défaut provient des mauvaises odeurs lors du rinçage. En effet, il s’agit de simplement laisser la laine tremper dans de l’eau si possible non chlorée pour favoriser le microbiote qui va se développer, pendant une quinzaine de jour.

Rin}age et séchage
Rin}age et séchage

Par la suite, il suffit de bien rincer et de laisser sécher à l’air libre. Lors de la teinture, les derniers restes de mauvaises odeurs s’en vont.

Laine filée

Je n’ai malheureusement pas eu le temps de filer de la laine pour faire un essai.

Autres matières

Lors des Rencontres Préhistoriques du Village Lacustre de Gletterens, nous avons teint avec des ronces:

  • De la laine de mouton valais, lavée, en toison
  • Du raphia

Aussi, j’ai profité du bain pour faire un test de shibori.

Pièce en laine attachée en vue d'obtenir un effet shibori
Pièce en laine attachée en vue d’obtenir un effet shibori
Mes attaches de shibori n'étaient certainement pas assez serrés et les colorants des ronces ont pénétré la laine
Mes attaches de shibori n’étaient certainement pas assez serrés et les colorants des ronces ont pénétré la laine

Le mordançage

Les ronces sont bourrées de tanins. Cependant, elles teignent en jaunes, verts et gris, selon les mordants.

En effet, le jaune n’apparaîtra que lors de l’ajout de mordant à l’aluminium, de pierre d’alun. L’alun participera aussi à la fixation des teintures.

Bain de teinture aux ronces avant que le mordançage à l'alun qui fera apparaître le jaune
Bain de teinture aux ronces avant que le mordançage à l’alun qui fera apparaître le jaune

Le foyer

Avec Julien, un des wwoofeurs, nous avons regardé des photographies des différents foyers que j’ai utilisés lors des cours de teinture que j’ai donnés et de mes expériences.

Ici, le foyer sera utilisé pour l’artisanat et notamment la teinture, mais aussi à l’occasion des prochaines soirées “grillade” que cette joyeuse bande organise avec plaisir…

Nous avons donc étudié diverses solutions avant de choisir.

Option 1 – le feu dans un trou

C’est la technique que j’utilise dès que je le peux, quand il y a de la place à l’extérieur. Donc, c’est celle que nous avons choisie.

Foyer dans un trou couvert par une grille pour cette teinture aux ronces
Foyer dans un trou couvert par une grille pour cette teinture aux ronces

Enfin, je me permets de vous présenter les autres options dont nous disposions.

Option 2 – le foyer péruvien

J’en ai acheté un en terre cuite au marché de Cusco lors de mon voyage pour assister au Tinkuy de tisserands en novembre 2013. Maintenant, ils en font en tôle. Je ne sais pas s’ils sont aussi efficaces.

Foyer traditionnel péruvien, dans son emballage d'origine
Foyer traditionnel péruvien, dans son emballage d’origine

Malheureusement, il s’est cassé lors de mon déménagement à Puerto Montt et ne pouvait pas être réparé.

Je voudrais en refaire un, il est très économe, je l’ai beaucoup utilisé à Mamiña. Il est aussi facile à allumer et à alimenter.

Je suis à la recherche d'argile pour essayer de refaire ce type de foyer
Je suis à la recherche d’argile pour essayer de refaire ce type de foyer

Il faut que je trouve de l’argile d’assez bonne qualité et que je fasse des tests.

Option 3 – Fetapera malgache

Fetapera malgaches, type
Fetapera malgaches, type “rocket stove”, boîtes de conserve et ciment. Un peu lourd, mais efficace

Alors j’ai utilisé la fetapera malgache, à Madagascar bien sûr. Cela m’a plu. Il en existe différents modèles. Il y a les lourdes qui conservent mieux la chaleur, comme ci-dessus. Mais, il y a aussi les légères en tôle.

En effet, c’est léger et très économique, car elle peut être alimentée avec un peu de petit bois ou du charbon de bois. Ci-dessus, elles sont chauffées au charbon de bois de bambou de production locale.

La partie basse récolte les cendres et assure l’aération, le foyer avec son combustible est posé sur une grille dans la partie haute.

Alors, je m’en suis achetée une que j’ai utilisée pendant quelques mois à Concon, alimentée au petit bois que je glanais lors de mes promenades. Depuis longtemps, je m’intéressais à ce type de foyer.

Fetapera malgache légère en tôle recyclée
Fetapera malgache légère en tôle recyclée

Option 4 – Casserole spéciale

Cette fois-ci, j’aurais bien aimé répéter l’expérience de la casserole spéciale, tentée à Concon.

Teinture à l'eucalyptus avec la super casserole
Teinture à l’eucalyptus et aux ronces avec la super casserole, à Concon, Chili

Mais quand je suis allée voir Gérard, l’oncle de Paul, pour chercher une tôle, il m’a proposé une ancienne auge pour les chevaux.

Elle est très intéressante, mais un peu lourde et il faudrait boucher un trou d’évacuation. Pour le moment, la partie trouée est en hauteur et elle sert à la préparation de purins et aux essais de rouissage d’orties. En outre, elle récupère les eaux de pluie qui sont toujours préférables…

Elle est donc fort utile.

Option 5 – La cuisinière

Quand on a pas accès aux solutions présentées ci-dessus, on peut utiliser la cuisinière. Celle à bois est l’idéale, dans ce cas, car la chaleur est mieux répartie et moins violente.

Teinture à la cochenille, à Santa Fe, Argentine. La cochenille ne prend que très peu de place. Il s'agissait d'un atelier-formation et nous n'avions pas de très grandes quantités de fibres à teindre.
Teinture à la cochenille, à Santa Fe, Argentine. La cochenille ne prend que très peu de place. Il s’agissait d’un atelier-formation et nous n’avions pas de très grandes quantités de fibres à teindre.

La filature

Filer la laine

Ah, filer de la laine, c’est facile, il suffit d’avoir un fuseau… et de bien la préparer. Je pense faire un article à ce sujet, car j’ai ramené de nouveaux matériaux de Suisse, je dois donc en parler plus longuement très prochainement.

C’est facile, mais c’est long. Je sais déjà depuis longtemps ce que l’on peut obtenir avec les ronces. Donc, je préfère teindre les petites quantités que je produis avec de nouvelles matières tinctoriales.

Enfin, la teinture

Notre bain de teinture aux ronces a déjà refroidi
Notre bain de teinture aux ronces a déjà refroidi
Nous avons sorti la laine du bain froid et l'avons mis à sécher sur des clayettes à cet effet
Nous avons sorti la laine du bain froid et l’avons mis à sécher sur des clayettes à cet effet

Filer les ronces

Il me semblait qu’il devait être possible de filer des fibres de ronces, mais je ne sais pas encore comment. Avis aux connaisseurs…

Les ronces décoratives?

Avec cette profusion de techniques, comment ne pas tirer profit des ronces, matériaux si abondant, très ou trop renouvelable?

Vannerie en ronces

Si les ronces sont un peu difficiles à utiliser en filature, il semblerait qu’elles soient encore utilisées de nos jours en vannerie, après une bonne préparation.

Tapisserie décorative

Bien que les épines ne glissent pas bien entre les chaînes, rien n’empêche d’utiliser des branches de ronce dans des tableaux décoratifs tissés. II me semble qu’elles y trouveraient bien leur place.

Je viens de mettre à rouir quelques branches de ronce, dans l’espoir de pouvoir éliminer les épines.

Voici les baguettes de ronces que j'ai choisies pour les mettre à rouir pour les inclure dans panneau décoratif tissé
Voici les baguettes de ronces que j’ai choisies pour les mettre à rouir pour les inclure dans panneau décoratif tissé

Les ronces en permaculture

Comme nous n’allons pas exterminer cette matière première difficilement épuisable, nous allons aussi essayer d’en tirer parti du point de vue agricole et surtout permacole.

Permaculture

Création de haies grâce aux ronces

En effet, les ronces procurent de bonnes bases pour créer des haies. Il ne faut pas oublier de les tailler très régulièrement. Là, les chèvres ou des camélidés (lamas ou alpagas) peuvent nous aider.

Protection des jeunes arbres fruitiers

Ou bien, on peut les utiliser en les guidant, pour entourer de jeunes arbres fruitiers, par exemple.

Pour faciliter les boutures

Je viens d’apprendre que les racines des jeunes rejets permettent de produire des hormones de bouture d’excellente qualité.

Jeunes pousses de ronces
Jeunes pousses de ronces

Nous venons d’arracher de nombreuses ronces pour construire un poulailler.

J’ai donc récupéré les racines des rejets de ronces comme le conseille Gérard Ducerf. Déjà, je suis entrain de tester cette hormone de bouture maison.

Test de boutures, lavande, romarin et sauge dans hormone de bouture de ronces
Test de boutures, lavande, romarin et sauge dans hormone de bouture de ronces

Comme je suis entrain de tailler les plantes aromatiques du mandala, le pot se remplit chaque jour un peu plus.

Cuisine

Les anthocyanes

Les principaux colorants des mûres et de beaucoup de fruits noirs ou rouges sont appelés anthocyanes. On les trouve aussi dans les cassis, framboises, myrtilles, cerises, maqui, raisins… mais aussi dans les choux rouges et un certain nombres de fleurs.

Or, tous sont plutôt décevants en teinture.

Alors qu’ils sont excellents du point de vue nutritionnel, mais ils sont très instables du point de vue de la teinture.

En effet, leurs couleurs varient selon l’acidité ou l’alcalinité du milieu. Ils ont même servi pour faire des test d’acidité en chimie.

Petite fille peignant au choux rouge
Petite fille peignant au choux rouge, nous aurions pu en faire autant avec du jus de mûres

Donc, il vaut beaucoup mieux manger les mûres que de les utiliser pour teindre.

Quelques recettes où interviennent les ronces

Je viens d’apprendre que les bourgeons étaient comestibles… comme les asperges.

Jeunes pousses de ronces
Jeunes pousses de ronces

Confiture de mûres, fruits des ronces

La confiture de mûres est une des plus fameuses. Le sucre est un très bon conservateur. Il permettra de faire dure les plaisirs de l’été.

Je suis à la recherche de la meilleure recette. Dès que je la trouve, je vous la communique.

Ronces médicales

En outre, les ronces sont aussi utiles en médecine alternative.

En matière de médecine, je ne suis pas spécialiste, c’est pourquoi, je me permets ici de citer Wikipedia.

“La ronce est une plante médicinale « très appréciée dans l’Antiquité pour son action astringente, antidiarrhéique et antihémorragique »49 : Pline l’Ancien la vante pour ses vertus anti-inflammatoires de l’intestin et de la bouche, décrit un sirop à base de mûre de ronce (le panchrestos, littéralement « bon à tous maux »). Ses vertus sont également reconnues au Moyen Âge comme les mentionne l’école de médecine de Salerne, Hildegarde de Bingen au XIIe siècle qui la préconise contre les hémorragies du fondement50,51. Dans l’esprit de la pensée magique médiévale reposant sur la théorie des signatures (plaies sur la peau analogues à la piqûre des aiguillons), la ronce est réputée retirer les affections de peau en rampant sous ses arceaux et être le meilleur antidote des morsures de serpents52. Dans l’occident médiéval, elle a également une action ambivalente : les mûres sont accusées « de nuire à la santé, d’engendrer des maux de tête et de la fièvre », et cette mauvaise réputation se rencontre encore aujourd’hui dans son surnom de « ronce de renard », cet animal qui « cueille » les fruits et les souille facilement de ses déjections53. Les botanistes du XVIe siècle (Fuchs, Dodoens) reconnaissent également ses vertus médicinales49. Elle est dite à bon droit, au même titre que les roses et les épervières, « la croix des botanistes », les anciens voyant en elle une panacée pour guérir presque toutes les maladies54.

Grâce à leur richesse en tanins astringents, les feuilles séchées et les jeunes pousses fermentées sont utilisées en gargarismes détersifs, en tisanes, pour soigner les angines55. Elles apportent également de la vitamine C.”

Wikipedia

Boutons de ronces
Boutons de ronces

Papier de ronces

Nous allons essayer de récupérer la cellulose et la lignine des ronces que nous avons utilisées pour teindre pour en faire du papier végétal artisanal. Ceci va être une première pour moi.

Le processus

Il s’agit de faire cuire les ronces longuement dans une solution fortement alcaline qui libérera les fibres de cellulose.

Le matériel

  • Une grande casserole,
  • Une grande bassine,
  • De la soude caustique,
  • Des gants,
  • Des cadres tendus d’une toile fine,
  • Le mélange de fibres bien cuites et bien mixé,
  • Des planches,
  • De vieilles couvertures,
  • Quelques briques ou mieux une presse…

Les résultats

Ils restent à venir, je réunis le matériel, j’espère que les expérimentateurs arriveront bientôt.

Alors, je n’oublierai pas de vous en parler

Conclusion sur les ronces

Ainsi, j’espère que vous ne regarderez plus les ronces comme une méchante mauvaise herbe, après la lecture de cet article. Comme nous l’avons vu, cette plante a vraiment beaucoup à nous donner.

Enfin, nous nous devons de l’apprécier à sa juste valeur.

Print Friendly, PDF & Email

Published by

Francoise Raffi - La Francesa Bigotuda

Artisane textile, tisserande, teinturière, vivant depuis plus de 20 ans au Chili, je travaille avec des teintures naturelles depuis plus de dix ans. J'ai participé à plusieurs séminaires internationaux (ISEND Kuching, IFND Taiwan et dernièrement IFPECO à Madagascar) Je tisse, tricote ou feutre les fibres teintes. Je propose des formations aux teintures naturelles adaptées au lieu. Artesana textil, tejedora, tintorera, viviendo desde más de 20 años en Chile, trabajo con teñidos naturales desde más de diez años. He participado a varios seminarios internacionales (ISEND Kuching, IFND Taiwan y ultimamente IFPECO en Madagascar). Tejo o afieltro las fibras teñidas. Propongo formaciones, capacitaciones, talleres de teñido natural adaptadas al lugar.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *