Printemps, vent dans les arbres en fleurs

Printemps tant attendu

/// Printemps tant attendu ///
Nouvel article du 29 Mars 2020 — vu que le printemps ne fait que commencer, je mettrai à jour régulièrement cet article…
Je suis bien revenue en France et j’y serai jusqu’au 12 novembre
Organisons donc des ateliers! C’est facile

Nous allons observer le printemps naissant… Regardons les teintures germer, grandir et fleurir… Beaucoup de photographies pour les amis qui en réclament… Comme des millions de gens, je me retrouve en confinement. Dans mon cas, c’est en Wwoofing dans une ferme maraîchère bio, Biolab à Chevrainvilliers. Il faut donc utiliser intelligemment son temps. J’en profite pour observer et apprendre. L’agriculture est déjà indispensable, elle le sera encore plus dans les mois à venir…

Chaque semaine, je prends donc des photographies des mêmes endroits, et j’obtiens une évolution. Ainsi, je voulais vous montrer comment d’une semaine à l’autre les champs passaient du marron au vert, certains de colza deviennent jaunes… Mais en regardant les photographies, on ne voit pas le fonds du paysage.

Paysage de printemps depuis la fenêtre de la cuisine, on devine fond Chatenoy, où Paul Thierry possède d'autres terres
Paysage de printemps depuis la fenêtre de la cuisine, on devine fond Chatenoy, où Paul Thierry possède d’autres terres

Printemps et teintures

Cependant, cela reste en lien avec mes activités artisanales de teintures naturelles et de tissage. En effet, les plantes cultivées et les autres aussi et surtout, sont des matières tinctoriales naturelles. En outre, les teintures naturelles doivent s’adapter au rythme des saisons.

Parfois, c’est un peu de la déformation professionnelle, mais je vois partout des teintures naturelles. À vrai dire, il me manque le temps pour les tester.

Souvent, je ne connais les plantes que par les livres. Maintenant, je peux les observer et poser des questions…

Le printemps arrive chaque année

Mais, on ne prend pas le temps de le voir, de l’écouter et de le sentir… Les odeurs ne passent pas par internet…

Voilà, il arrive en grands vents… C’est comme les chants d’oiseaux, cela ne passe pas dans les photographies… Je suis donc sortie photographier les vents de printemps. Il me semble ne jamais avoir vu autant de vents. Et pourtant, cela souffle aussi au Chili. Mais, on n’a pas le temps de le voir.

Photographie prise depuis la porte d'une serre, à gauche on voit le  vent de printemps courber les mauvaises herbes, à droite, elle sont toutes dressées, à l'abri
Photographie prise depuis la porte d’une serre, à gauche on voit le vent de printemps courber les mauvaises herbes, à droite, elle sont toutes dressées, à l’abri

J’ai perdu quelques printemps, en travaillant, en voyageant, d’autres en tissant, en filant au local… L’occasion a fait que cette année, je me suis arrêtée dans une exploitation agricole… Je suis en contact direct avec le printemps… Donc, cette année, je travaille dans et avec le printemps…

Voici donc, le printemps 2020. J’espère pouvoir commenter les printemps prochains.

Le printemps, une histoire de couleurs

Tous les tons de vert

Auparavant, il restait des verts sombres et tristes de l’hiver, maintenant arrivent ceux du printemps. J’aime leur variété et leur délicatesse.

Alors, chaque semaine, je prends quelques photographies depuis la fenêtre de la cuisine. Cela verdit…

Au Chili, la plupart des arbres sont le plus souvent à feuilles pérennes, et même l’hiver. ils restent vert.

N’oublions pas que le vert de la végétation vient de la chlorophylle, qui tache mais ne teint pas. Ce colorant ne tient pas. Le vert est assez difficile à obtenir en teinture naturelle. En général, on l’obtient en deux bains, un de jaune, suivi d’un bain d’indigo (ou l’inverse).

Mais, un feuillage vert peut cacher de nombreuses couleurs, le bleu ne provient généralement pas de fleurs, mais plutôt de feuille où l’indigo se cache.

Strobilanthes, plante à indigo cultivée à Taïwan
Strobilanthes, plante à indigo cultivée à Taïwan

Certaines plantes n’attendent pas le printemps et supportent les gelées…

Cette belle ortie, juste après un arrosage dans la serre, n'a pas attendu le printemps pour fleurir, elle est un peu en avance sur ses congénères de l'extérieur
Cette belle ortie, juste après un arrosage dans la serre, n’a pas attendu le printemps pour fleurir, elle est un peu en avance sur ses congénères de l’extérieur

Certaines à l’extérieur ont souffert des dernières gelées… Celles-ci étaient à l’ombre du hangar.

Ces orties ont gelé, mais elles se récupèrent déjà
Ces orties ont gelé, mais elles se récupèrent déjà

Les jaunes

Toujours et encore les pissenlits. Ils forment de jolies taches sur fonds vert et attirent les premières abeilles.

Les premières abeilles du printemps préfèrent curieusement les pissenlits au romarin en fleur
Les premières abeilles du printemps préfèrent curieusement les pissenlits au romarin en fleur

Les blancs

Avec un petit peu de jaune, les pâquerettes, les matricaires, les marguerites… mais aussi de fines “mauvaises herbes”…

Matricaire, camomille sauvage, belles couleurs du printemps
Matricaire, camomille sauvage, belles couleurs du printemps

Et les autres couleurs…

Enfin, deux tulipes rouges solitaires sont apparues… Dans les serres, il y a des légumes colorés… pourpres et violets…

Deux seules taches rouges qui disparaîtrons bientôt
Deux seules taches rouges qui disparaîtrons bientôt

Les autres couleurs semblent plus rares… parsemées par groupes de lamiers et de véroniques bleues… Parmi les herbes, les seules taches de rouge rouille, pour le moment, sont les vieilles feuilles de rumex…

Quelques taches de bleu clair et de mauve...
Quelques taches de bleu clair et de mauve…

Cependant, il faudra encore patienter pour voir plus de couleurs.

Les germinations

Un peu partout, et surtout dans les serres, cela germe, de frêles feuilles émergent du sol. Il faut attendre un peu pour les identifier…

Je viens de terminer de trier les plus de 3000 photographies que j’ai prises cette semaine. Pour illustrer tous les détails, mieux vaut en avoir un peu trop…

Au printemps, cela germe de partout...
Au printemps, cela germe de partout…

Bonnes herbes et mauvaises herbes

Au printemps, tout redémarre, il ne reste plus qu’à faire le tri avec patience entre les bonnes et les mauvaises herbes.

Les bourgeons du printemps

Le déploiement des nouvelles feuilles

Les feuilles nouvelles naissantes sont toujours très belles

Feuille géante d'Amazonie équatorienne, qui commence à se déployer
Feuille géante d’Amazonie équatorienne, qui commence à se déployer

Les feuilles de Chevrainvilliers ne sont pas aussi impressionnantes, mais tout de même très intéressantes…

Panais

Enfin, nous venons de récolter les derniers panais. Ils étaient entrain de produire de nouveaux feuillages avant la montée en graine. Le déploiement des feuilles ressemble à un origami.

Panais, feuilles nouvelles se déployant
Panais, feuilles nouvelles se déployant

Fenouil

Curieux légumes, les fenouils ont de très légères feuilles qu’apprécient beaucoup les lapins. Au Chili, ils poussent sauvages. Voyons comment elles naissent.

Petite feuille de fenouil émergente
Petite feuille de fenouil émergente

Bourgeon d’arbres

Les bourgeons se sont préparés lentement pendant tout l’hiver. Alors, ils éclosent très rapidement, il faut prendre le temps de les surprendre.

Parfois, les fleurs apparaissent avant les premières feuilles.

Les premières fleurs fanent déjà et apparaissent des feuilles...
Les premières fleurs fanent déjà et apparaissent des feuilles…

Les bourgeons sont difficile à surprendre en photographie, ils évoluent si vite…

Bourgeons en train d'éclore
Bourgeons en train d’éclore

En outre, les bourgeons des arbres et arbustes sont très importants pour les abeilles. Elles viennent y puiser des résines qui leur serviront pour produire le propolis avec lequel elles calfeutrent leur ruche. Ce calfeutrage est autant chimique que physique.

Fougères

Voici quelques pousses de fougères à Misahualli, en Équateur, région de Napo, Amazonie équatorienne. Les fougères ont pour spécialité dérouler leurs feuilles.

Fougère près de Misahualli, en Équateur, ici pas de printemps, mais quelle exubérance
Fougère près de Misahualli, en Équateur, ici pas de printemps, mais quelle exubérance!

Bourrache

Ohh! Elle est toute poilue! Cette semaine, elle vient de réapparaître de sa cachette d’hiver…

Et elle fleurit déjà
Et elle fleurit déjà

Les artichauts

Voilà, eux aussi sont pressés de fleurir, je vais les guetter de semaine en semaine. Je ne me lasse pas de les admirer.

Feuilles d'artichauts se déroulant autour d'un bouton de fleur
Feuilles d’artichauts se déroulant autour d’un bouton de fleur

Savez-vous que l’on peut teindre avec les feuilles, les tiges et les restes de ce qu’on mange de l’artichaut?

Une artiste qui a suivi l’atelier de la Redonda a Santa Fe en Argentine avait coupé un artichaut en deux pour faire des impressions…

Les tanins

Au printemps, la production de tanins démarre aussi. Car toute la vie sauvage a faim après l’hiver et les plantes doivent soit se protéger des herbivores, soit se multiplier se développer plus rapidement que la prédation. C’est ce qui explique que certaines plantes soient toxiques.

Comme l’explique Marc-André Selosse dans ses livres, les plantes produisent des tanins, et notamment des anthocyanes. C’est un investissement important en énergie de la part de la plante pour se protéger. Donc, cela concerne surtout les nouvelles pousses bien tendres qui attirent les herbivores et les zones à fort ensoleillement…

Cependant, les tanins ne pourrons pas sortir de la feuille, car ils sont enfermés à l’intérieur des cellules. Mais la feuille grandit. Souvent, elle n’augmente pas la quantité de tanins.

En outre, ces tanins sont bien sûr très intéressants en teinture naturelle. Ils nous offrent des possibilités très intéressantes…

Les pousses de printemps des ronces

Voici venir les premières pousses de ronces si utiles en teinture naturelle. Je leur dois un des plus beau gris que j’ai obtenu après mordançage au fer. Les épines restent piquantes après le bain de teinture.

Jeunes feuilles de ronces de printemps, légèrement teintées d'anthocyanes
Jeunes feuilles de ronces de printemps, légèrement teintées d’anthocyanes. On voit bien le contraste avec les feuilles de l’an passé

À quelques mètres de là, une autre ronce vit à l’ombre du hangar…

Cette ronce n'a pas besoin d'anti-UV
Cette ronce n’a pas besoin d’anti-UV

Celle-ci avait décidé de renaître sous une bâche…

Deux jours après, elle était déjà verte
Deux jours après, elle était déjà verte

Les rosiers

Les feuilles de rosiers sont très intéressantes en ecoprint. Cela ne peut pas rater. Les feuilles de framboisiers sont aussi intéressantes dans cette technique.

Ce printemps, les premières feuilles de ce rosier sont pourpres
Ce printemps, les premières feuilles de ce rosier sont pourpres

J’allais oublier de vous montrer ce que donne l’ecoprint…

La lavande

Les feuilles nouvelles de la lavande ont un autre ton de vert. On peut constater le même phénomène sur la sauge.

Ce pied de lavande sort ses premiéres feuilles de printemps
Ce pied de lavande sort ses premiéres feuilles de printemps

La lavande, comme la sauge et de nombreuses aromatiques servent aussi en teinture.

Les fleurs du printemps

Au printemps apparaissent toutes les fleurs, chacune à son tour. Je vais donc les épier…

Ce printemps, les légumes semblent très pressés de monter en graine. L’hiver a encore été plutôt doux.

Chou rouge pointu en bouton
Chou rouge pointu en bouton

La vie insiste toujours, les choux récoltés il y a 15 jours tentent de renaître…

Ce choux fait tout son possible pour pouvoir fleurir. Quelle persévérance! C'est le printemps.
Ce choux fait tout son possible pour pouvoir fleurir. Quelle persévérance!

Les arbres fruitiers commencent à fleurir. Quelques abeilles commencent à apparaître. Mais elles semblent préférer les pissenlits.

Arbres fruitiers en fleurs
Arbres fruitiers en fleurs

Le sureau

Un jeune sureau prépare déjà ses fleurs…

Le printemps des animaux

Les voisins à Chatenoy sortent leur brebis. Je suis curieuse de voir quand ils vont les tondre.

C'est le printemps, les brebis sortent de la bergerie
C’est le printemps, les brebis sortent de la bergerie

Les poules pondent un peu plus souvent, mais malheureusement pas toujours dans leur nid.

Les poules pondent plus au printemps
Heureusement, les poules pondent plus au printemps

Ici, c’est aussi le printemps pour les lézards de la serre.

Un beau jour de printemps, ce beau lézard était encore un peu endormi sous les feuilles de céleri
Un beau jour de printemps, ce beau lézard était encore un peu endormi sous les feuilles de céleri

Le printemps poétique

Bien sûr, il n’y a pas de doute, les plantes sont belles au printemps et cela inspire de nombreux poètes. Laissez-moi un peu de temps pour sélectionner pour vous quelques chansons et poèmes…

En avez-vous un à me proposer?

Conclusion

En fait, le printemps ne fait que commencer, je mettrais donc cet article au fur et à mesure des observations et des découvertes.

Print Friendly, PDF & Email
Please follow and like us:

Published by

Francoise Raffi - La Francesa Bigotuda

Artisane textile, tisserande, teinturière, vivant depuis plus de 20 ans au Chili, je travaille avec des teintures naturelles depuis plus de dix ans. J'ai participé à plusieurs séminaires internationaux (ISEND Kuching, IFND Taiwan et dernièrement IFPECO à Madagascar) Je tisse, tricote ou feutre les fibres teintes. Je propose des formations aux teintures naturelles adaptées au lieu. Artesana textil, tejedora, tintorera, viviendo desde más de 20 años en Chile, trabajo con teñidos naturales desde más de diez años. He participado a varios seminarios internacionales (ISEND Kuching, IFND Taiwan y ultimamente IFPECO en Madagascar). Tejo o afieltro las fibras teñidas. Propongo formaciones, capacitaciones, talleres de teñido natural adaptadas al lugar.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *